Une enquête sur les allégations, financée par FranceAgrimer et la FPH, a démarré au mois de juin 2019 pour un rendu au mois de mars 2020.

Cette enquête consiste à faire l’état des lieux des plantes actuellement commercialisées en vente directe par les producteurs et productrices de plantes aromatiques et médicinales ainsi que des allégations utilisées à l’oral et à l’écrit.

Les livrables attendus par cette enquête comprendront un rapport d’enquête et ses annexes, avec la liste des plantes commercialisées en vente directe recensées au cours de l’enquête, une proposition de liste de plantes pour le réexamen de la liste des 148 plantes “libérées” du monopole pharmaceutique, une proposition de recueil d’allégations traditionnelles pour tisanes pour les “maux du quotidien”, qui pourraient faire l’objet d’une demande de reconnaissance par les administrations concernées, un corpus de données bibliographiques pour environ 200 plantes concernées par l’enquête afin de croiser les allégations utilisées par les producteur·trice·s et les propriétés et usages reconnus dans différents types d’ouvrages et monographies de plantes.

Dans le cadre de cette enquête, la coordination d’une traduction collective des “allégations en attente” (environ 900 allégations disponibles sur le site du syndicat des SIMPLES) a été lancée au sein du réseau de producteur·trice·s et sympathisant·e·s du réseau SIMPLES et est actuellement en cours.