Mission d’information sur le développement de l’herboristerie et des plantes médicinales, des filières et métiers d’avenir

À l’initiative du sénateur du Morbihan Joel Labbé, une mission d’information consacrée à la filière des plantes médicinales et aux métiers de l’herboristerie a été créée le 11 avril 2018. Cette mission est constituée de vingt-sept sénateurs. Elle a pour objectif d’auditionner les membres et experts de la filière afin de produire, d’ici fin septembre, un rapport qui contiendra des recommandations concernant des évolutions législatives possibles concernant l’herboristerie et les plantes médicinales.

Depuis le 24 mai 2018, la mission a procédé à une série d’auditions lors de plusieurs tables rondes, faisant intervenir des scientifiques dont les recherches portent sur l’herboristerie et les plantes médicinales (Ida Bost, Pierre Champy, Jacques Fleurentin, Carole Brousse, Jean-Baptiste Gallé), des représentants des administrations et organisations professionnelles CNPPMAI, France Agrimer, DGCCRF, DGE, …(Agnès Le Men, Claude Chalain, Alix Courivaud, Guillaume Cousyn,…), des négociants-herboristes (Jean Maison), des herboristes de comptoir (Michel Pierre, Cyril Coulard) , des représentants des formations universitaires, et des écoles privées d’herboristerie, des représentants des organisations de producteurs et paysans-herboristes (Nadine Leduc, Thierry Thévenin, Thomas Échantillac, Catherine Segretain, Vincent Segretain). Les auditions vont se poursuivre jusqu’à fin juillet.

Le 25 mai 2019 s’est déroulé un colloque auxquels ces différents acteurs ont été conviés pour discuter ensemble de l’avenir du statut de l’herboristerie. https://www.plantes-et-sante.fr/articles/herboristes/3050-metiers-de-lherboristerie-en-quete-de-legitimite

Tous ont pu s’exprimer sur leurs statuts actuels, les difficultés rencontrées au regard de la législation française, la ou les spécificités de leurs fonctions (aspects thérapeutiques, formation, production, etc) et la façon dont pourrait être définie et réglementée l’herboristerie pour chacun de ces acteurs .

Les membres de la FPH qui ont participé au colloque ont trouvé les échanges extrêmement enrichissants et ont eu le plaisir de découvrir que malgré des intérêts et des cultures différentes les discussions ont été de grande qualité, respectueuse des particularités de chacun.

Il apparaît donc possible d’échanger de manière constructive sur la question de l’herboristerie et de définir une place pour tous avec une prise en compte des réalités de chaque acteur.

Les vidéos ou comptes rendus des tables rondes sont disponibles ci-dessous.

Pour le moment, la Mission d’Information doit se dérouler sereinement mais nous vous tiendrons informé.e.s si une mobilisation pour défendre les métiers et les produits de l’herboristerie , et en particulier la place des paysan-ne-s herboristes était nécessaire à l’avenir.